Valentine Martinez et Catherine Garonne
Scène des Jardins - accès libre
vendredi 26 juillet 2019 - 18:00
Alice au pays des merveilles
< retour

Les oeuvres de Satie, Mozart, Rosenthal, Kosma et Dvořák seront jouées.  Programme détaillé à venir. 

Tout est si bizarre aujourd’hui !
Alors qu’hier tout s’est déroulé comme d’habitude.
Je me demande si j’ai été transformée pendant la nuit.
Réfléchissons : étais-je bien la même quand je me suis levée ce matin ?
Il me semble en effet me rappeler que je me sentais un peu différente.
Mais si je ne suis plus la même, une question s’impose :
Qui puis-je bien être?
Ah, voilà la grande énigme !” - Lewis Carroll

Qu’est-ce que l’imaginaire, l’enfance et la folie ? Où se situent leurs limites ?
Ce sont toutes ces questions que soulève Lewis Carroll quand il se lance dans l’écriture fantastique d’Alice.
Les aventures d’Alice au Pays des Merveilles est un conte qui fascine Valentine depuis son enfance et cela fait quelques années maintenant, que l’Opéra et la voix lyrique l'accompagnent. Elle a souhaité montrer, à travers ce récital, la féerie mais aussi toute la folie qui émane de ces deux univers, et pourquoi pas s'amuser à détourner un extrait d'opéra de Mozart pour évoquer une reine de cœur colérique et capricieuse ? Utiliser Dvorák pour éclairer un passage écrit par Lewis Carroll ? Prévin ou encore Satie et Schumann pour faire vivre ces personnages plus loufoques les uns que les autres ?
De ces liens entre texte et musique, imaginés par ces deux interprètes, des situations désopilantes émergent, recréant la magie et invitant le public à se laisser porter dans ce pays merveilleux.

Distribution
Valentine MartinezSoprano

Doté d’un sens unique de l’interprétation et de sa riche voix de Soprano lyrique, Valentine Martinez fait preuve d’une grande musicalité et d’une sensibilité à couper le souffle. Elle fait partie de cette jeune génération de chanteur/comédien qui participent avec ardeur à l’évolution de l’art lyrique en France et de la voix en règles générale. Elle n’hésite pas à sortir des sentiers battus et se lance dans des projets aux formes variés qui envisagent son art et l’art de la scène de manières novatrices et hors des lieux consacrés.

En l’espace d’un an, après avoir obtenue un Master II au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), elle est remarquée au Concours International de Mâcon, qu’elle remporte en 2016. Ses nombreux prix à Bordeaux, Béziers, UPMCF participent à sa renommée ainsi que son année en tant que Lauréate de l’académie de l’Opéra-Comique auprès de Jérôme Deschamps. Elle est plusieurs fois lauréate de la Fondation de Royaumont.
Elle est nommée Génération SPEDIDAM 2017-2020.

On lui confie alors plusieurs rôles dont, entre autres, la seconde dame et le second enfant dans Die Zauberflöte de Mozart, Vénus dans Orphée aux enfers d’Offenbach, Angélica dans Suor Angélica de Puccini, la Comtessa dans le Nozze di Figaro de Mozart, le rôle-titre de Hélène de Camille Saint Saëns, Rosalinde dans La Chauve–Souris de Strauss, Jaqueline et Agathe dans Les mousquetaires au couvent de Mimi dans la Bohème de Puccini, de Donna Anna dans Don Giovanni de Mozart et La Voix Humaine de Poulenc.
Elle est dirigée entre autres par Moshe Leiser et Patrice Caurier, Marc Minkowski, Laurent Campellone, Bruno Mantovani, Benjamin Levy, Julien Masmondet, Eric Geneste, Yann Molenat, Julien Chauvin, Yvon Repérant, Jérôme Deschamps, Yvan Alexandre, Emmanuelle Cordoliani, Marguerite Borie, Vincent Vittoz...

D’autre part, sa riche voix de soprano lyrique et son goût pour la musique contemporaine l’amène à travailler avec le compositeur Thierry Escaïch pour qui elle crée à Paris sa pièce Vision Nocturne (2010). Elle crée Exostens de Benjamin Garzia (2011) ; et en 2016 le cycle Chants d’Amour de Nicolas Bacri à la demande de ce dernier. Elle est aussi invitée à créer un des personnages de Jeanne et la Chambre à Airs, comédie musicale pour voix lyrique de Yannaël Quennel, en tournée dans toute la France depuis 2017.

Sa passion de la scène et son envie de mélanger les genres l’amènent à fonder en 2011 la Compagnie Grand Ec’Art, avec qui elle réfléchit, à travers plusieurs spectacles comme Alice ou la folie des merveilles, Le syndrome de Blanche-Neige, à faire évoluer le concept de récital et de spectacle vivant, apportant les compétences d’autres artistes d’univers différents. Elle travaille cette année sur un projet de grand envergure autour de la figure de Lewis Carroll et propose de multiples formes se nourrissant de son travail. Ce spectacle devrait voir le jour début 2021.

Catherine GaronnePiano

Née à Montpellier en 1987, Catherine Garonne s'initie très tôt au piano auprès de Luc-Olivier Sanchez et poursuit son apprentissage dans la classe de Mireille Michaud et auprès de Susan Campbell au Conservatoire National de Région de Montpellier.


Fortement attirée par la musique de chambre, elle suit parallèlement le cursus de la classe d’accompagnement au piano de Laetitia Bougnol et est reçue en 2008, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Michel Tranchant, puis de David Selig.

Elle y obtient en 2012 son prix d'accompagnement mention Très Bien ainsi que son Master.


Au CNSMD, Catherine Garonne a l'opportunité de travailler avec de nombreux interprètes et dans diverses formations et apprécie tout particulièrement le rythme soutenu requis par l'établissement. Les challenges la motivent et la poussent à développer encore d'avantage son efficacité dans les domaines de la lecture à vue (notamment pour la réduction au clavier d'oeuvres contemporaines) et de la virtuosité pianistique.


Cette professionnalisation dans le domaine technique n'éloigne cependant pas la musicienne de sa préoccupation première qu'est la musique d'ensemble et son interprétation.
Et c'est avec passion qu'elle étudie la musique de chambre sous la tutelle de Franck Krawczik et participe à diverses masterclass traitant du style dans le genre mélodique: le romantisme allemand et le lied avec Udo Reinemann, Christian Himmler et Dieter Kurz, l'opéra et la mélodie française au
19ème et 20ème siècle en compagnie de Francois Leroux.
Le répertoire russe lui apporte également de grandes joies et c'est après avoir acquis la lecture de l'écriture cyrillique qu'elle réduira pour piano l'opéra Eugene Onéguine de Tchaikovski.
Enfin elle approfondit avec Isabel Garcisanz et Maria Bayo ses connaissances dans le domaine de la mélodie espagnole qu'elle affectionne tant qu'elle lui inspirera son sujet de mémoire qui traite de l'influence de la musique populaire hispanique sur la mélodie en Espagne.


Son amour des langues et de la musique vocale l'amène à suivre pour elle même des cours de technique vocale mais aussi une formation de chef de chant auprès de Fabrice Boulanger et de Sébastien Driant. (CNSMD de Lyon).

Professionnellement, Catherine Garonne accompagne régulièrement les cours de chant d'Isabelle Germain et se produit en compagnie des Choeurs et solistes de Lyon (Bernard Tétu) et du Choeur Britten (Nicole Corti) récemment réunis dans la stucture de Spirito.

Catherine participe également aux productions du Théâtre des Treize Vents a Montpellier, du festival Pailly sur Scène, du Théâtre d'Astrée , de la salle Molière de Lyon et se produit en récital a Berlin.
Elle prépare régulièrement des chanteurs professionnels aux auditions et concours internationaux et s'illustre comme chef de chant lors de plusieurs académies d'été.


En Septembre 2013 elle intègre l'équipe pédagogique artistique des Petits Chanteurs de Lyon, en tant qu'accompagnatrice et chef de chant. Elle a été accompagnatrice au Conservatoire de Grenoble.


Boursière ADAMI, elle travaille depuis Novembre 2015 avec l'opéra de Lyon et depuis Décembre 2015 avec la compagnie Aérosculpture.
En Juillet 2016, elle accompagne le Willems International Choir à Valencia en Espagne.
Depuis Décembre 2017, elle joue avec les chanteurs de la compagnie professionnelle Roannaise Les Variétés Lyriques (art lyrique et théâtre musical).